Origine du parfum et odorat

L’origine du parfum


Boisé, fleuri ou même musqué, le parfum est un objet du quotidien très prisé que l’on aime offrir ou recevoir. L’art subtil de la parfumerie remonte bien loin, découvrons ensemble quelques temps forts et évènements clés de son histoire .


Le nom parfum vient du latin « per fumum » qui veut dire « par la fumée ».


Les Égyptiens avaient pour coutume de brûler des substances aromatiques, employées à des fins rituelles, il avait une fonction sacrée.
Le parfum désigne la fumée très odorante dégagée par les résines brûlées. C’était une sorte d’encens.


Dans l’Antiquité, ce savoir est transmis au peuple grec via des routes maritimes.
En plus de la fumigation, l’élite se frottait le corps de mélanges d’huile et d’herbes écrasées. Le parfum est alors un produit liquide et gras. Les grecs se parfumaient avant chaque événement important de leur vie et avaient une lotion différente pour chaque partie de leur corps.


Au moyen âge , la peste et d’autres maladies contagieuses se propagent sur le continent européen, les français ont peur d’être contaminés par l’eau.
Pour pallier au manque d’hygiène, les produits parfumés sont largement répandus et ont pour rôle de remplacer l’eau dans la toilette.

Au XVI ème siècle, Louis XIV consomme beaucoup de parfums pour dissimuler les mauvaises odeurs, ce qui le rendra allergique.


Fin XVI ème siècle,
Grasse est une ville française des Alpes-Maritimes, au climat favorable à la culture des fleurs. Son histoire débute avec l’industrie du cuir. Le cuir des gants fabriqués à Grasse avait une odeur désagréable. Pour la masquer on y ajouta du parfum, il a fallu donc créer une entreprise consacrée à cette production. Progressivement Grasse se spécialise dans ce domaine. Plusieurs parfumeurs viennent s’installer dans la ville et profitent de sa situation favorable. Cela lui vaut la désignation de capitale du parfum.


Au début du XVII ème siècle, l’Italien Johann Maria Farina s’est fixé pour objectif de donner aux habitants de Cologne une meilleure odeur. Pour s’inspirer d’un parfum unique, il s’est rendu dans de nombreux pays du monde. Enfin, en 1709, il réussit à élaborer une composition qui lui rappelle un matin de printemps en Italie après la pluie. Le nom que Farina a donné au parfum est « l’eau de Cologne ». L’un des plus vieux parfum est né. Farina fournira sa véritable eau de Cologne aux membres les plus distingués de la société. Cette lotion incontournable était très prisée notamment par Napoléon 1er qui l’utilisait pour les vertus médicinales qu’on lui confère à cette époque.

Jusque-là le parfum est élaboré à partir de matières d’origines végétales comme les fleurs, les résines ou les bois, et d’origines animales comme les muscs et l’ambre gris, extrait d’une glande abdominale du cerf d’Asie pour le premier et une sécrétion intestinale d’une baleine pour le second.


Fin XVIII ème, le parfum se démocratise.
La révolution industrielle va profondément modifier la parfumerie avec notamment l’arrivée de la chimie de synthèse. Elle permet de reproduire une odeur sur mesure à partir de composés naturels, ce procédé est nettement moins coûteux.
Le parfum a connu une évolution importante durant les époques suivantes, largement commercialisé de nos jours grâce à l’arrivée du marketing, ses principales matières premières sont synthétiques. Cela donne un panel de notes diverses et variées qui compose entrées dans la composition de chaque fragrance. Mais comment arrivons nous a sentir les odeurs ?
La perception des odeurs .
Grâce à notre nez, nous sommes capables de reconnaître près de 10 000 odeurs différentes.

En respirant, on inspire de l’air. L’odorat nous permet de récolter un grand nombre d’informations sur ce qui nous entoure.


Les odeurs sont formés de microscopiques grains de matière : les molécules odorantes. Certains sont éparpillés dans l’air et pénètrent dans le nez par les narines lorsque l’on inspire.


Les molécules traversent la cavité nasale et atteignent la zone sensible aux odeurs. Là, les cellules réceptrices transmettent les minuscules particules odorantes aux cils olfactifs qui envoient un message au cerveau. Nous pouvons ainsi sentir la délicate note d’essence d’encens du Yémen de notre parfum préféré.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *